Le Mag

Tout savoir sur Robbie

Popularité

De nationalité britannique, Robbie est devenu le roi de la pop music en Angleterre. Mais peut-on en dire autant sur le plan international ? Après plus de cinq ans de carrière solo, on est obligé de constater que Robbie n'a pas la même popularité dans tous les pays. Cela veut-il dire pour autant que seuls les anglais sont fans de Robbie ? Pas vraiment. En fait, si l'on examine en détails le déroulement de sa carrière, on s'aperçoit que tous les pays n'ont pas droit aux mêmes privilèges. Ceci est particulièrement visible et flagrant avec l'exploitation de l'album sorti en Aout 2000, "Sing When You're Winning".

Popularité de Robbie au Royaume-Uni, en Irlande, en Allemagne, en Italie et aux Pays-Bas

Ces trois pays ont toujours été privilégiés dans la carièrre de Robbie jusqu'à maintenant. Ce sont dans ces pays que le chanteur est le plus présent : il y donne davantage de concerts, il y fait beaucoup de promo télé, et les différents supports (albums, singles, DVD) sortent en priorité dans ces pays. Pour l'album "Sing When You're Winning", robbie a donné deux séries de concerts au Royaume-Uni (en Automne 2000 et en été 2001) et l'Irlande et L'Allemagne ont eu droit à plusieurs concerts durant l'hiver et l'été 2001. Concernant, le Royaume-Uni, c'est tout à fait logique : c'est un pays qui est traditionnellement bercé par la Pop music depuis les Beatles, et robbie est le digne successeur de chanteurs britanniques comme Elton John, ou George Michael.

Le cas de l'Allemagne est différent : la forte présence de Robbie en Allemagne peut s'expliquer surtout par l'importance du marché du disque allemand.

En Italie et au Pays-Bas, le succès n'est pas aussi important qu'en Angleterre ou en Allemagne, mais il est toutefois incontournable. Chaque tournée est l'occasion pour le chanteur de se rendre à Milan et Amsterdam, deux endroits où sont fortement concentrés ses fans. Des pays comme la Suisse et l'Autriche tirent aussi leur épingle du jeu. Robbie s'y rend régulièrement. L'Espagne, en revanche, est presque totalement ignorée. Preuve en est que sa popularité varie beaucoup en fonction des pays.

Popularité de Robbie en France et dans le Reste de l'Europe

Les autres pays d'Europe sont beaucoup moins favorisés. Si l'on prend le cas de la France, avec toujours l'exploitation de l'album "Sing When You're Winning", on voit très vite le fossé qui sépare le reste de l'Europe et les trois pays que nous venons d'évoquer. Côté singles, la France n'a connu que "Rock DJ", "Supreme" et "Eternity", alors que l'Angleterre a bénéficié en plus, des singles "Kids" et "Let Love Be Your Energy" (disponibles seulement en import en France). Seul le single "Supreme" a été favorisé en France : c'est en effet dans notre pays qu'il est sorti en priorité, et la version française de "Supreme", appuyée par le sample de "I'll survive", chère aux français depuis la coupe du monde 98, a largement contribué à son succès en France. Résultat : Supreme est resté plusieurs semaines N°1 en France et a connu une forte rotation sur les radios françaises. Effet pervers de ce succès : le single Eternity, (qui fut le tube de l'été au Royaume-Uni) est sorti avec trois mois de retard en France, et n'a donc pas eu le succès qu'il méritait. Côté promo télé, les apparitions de robbie sont également assez rares. (ceci étant sûrement dû à l'absence de réelles émissions de variétés en France). Côté concert, la France a du se contenter d'un seul concert au Zénith, dont les places ont été vendues en priorité aux anglais, empêchant ainsi à la plupart des fans français d'en profiter...

Cependant, les choses ont changé avec l'album Escapology : Robbie a souhaité relancer sa popularité en France. Et il a rencontré le succès : son album a atteind la 3ème place au Top Albums en France, ce qui constitue son meilleur classement en France depuis le début de sa carrière solo ! Son single "Feel" a très bien marché, et côté concerts, il a largement favorisé la France en démarrant sa tournée 2003 à Paris par l'Olympia et avec également une date à Bercy ! Les 2 dates ont été complètes en très peu de jours. Enfin, la France reste un pays privilégié qui bénéficie de concerts privés pour quasiment chaque nouvel album. le succès de Robbie en France culminera en 2006, lorsqu'il remplit le Parc des Princes à Paris.

Cela dit, après son retour en 2009 avec l'album Reality Killed The Video Star, le chanteur ne parvient plus à garder son statut en France. Après la fin du contrat avec EMI en 2010, les venues de Robbie en France se limitent à quelques émissions TV. Alors qu'EMI avait parvenu, grâce notamment au président d'EMI France, à hisser Robbie au sommet dans l'hexagone, Universal peine à rétablir son succès passé.A ce stade, il paraît compromis de revoir le chanteur sur les scènes françaises.

Son succès en Europe de l'Est suit au contraire une trajectoire inverse. Après une première approche fin 2003, par le biais de concerts en Europe de l'Est, le chanteur renouvèle l'expérience 10 ans plus tard, en 2013 et 2014, en priviligiant cette zone, toujours au travers de concerts. Les producteurs comme Live Nation croient au potentiel de cette région qui avait longtemps été ignorée par le passé.

Popularité de Robbie aux Etats-Unis et en Amérique du Sud

Aux Etats-Unis, Robbie a tenté de faire une percée en 1999, par le biais de la compilation "The Ego Has Landed", sortie uniquement sur leur continent, et par une série de concerts. Cependant, cet album a reçu un accueil plutôt froid aux Etats-Unis.

En 2003, Robbie étant presque "contraint" de percer aux USA après la signature de 125 milllions d'Euros en octobre 2002, EMI a convaincu Robbie de faire une nouvelle tentative pour percer le marché américain. Il décide ainsi de sortir son album "Escapology" aux USA, dans une nouvelle version, une version dite "clean", avec 2 titres inédits. Cette sortie s'accompagne d'une campagne marketing massive, de show-cases. Cependant, au début de l'été 2003, Robbie fait savoir qu'il abandonne le marché nord-américain : son album Escapology a été un flop aux USA, et il renonce à tourner là-bas.

En revanche, l'amérique su Sud est beaucoup plus passionnée par robbie. Déjà, au niveau des éditions promos, Le Mexique et l'Argentine n'hésitent pas à éditer des disques beaucoup plus collectors qu'en Europe. Par exemple, le Mexique a sorti des éditions promos de "Better Man" (contenant la version espagnole, "Ser Mejor") ou bien encore le promo de "Mack The Knife". De plus, Robbie est considéré comme un Dieu en Argentine et au Brésil. "Sexed Up" s'est classé n°1 au Brésil pendant plusieurs semaines.

En 2004 et 2005 prend conscience de sa popularité en amérique latine, et décide alors de faire une série de shows télévisés pour la promo de son "Greatest Hits" et de son album "Intensive Care". Et il aura fallu attendre 2006 pour voir Robbie donner ses premiers concerts dans cette région du globe, à l'occasion de sa tournée "The Close Encounters Tour 2006"

Depuis 2006, Robbie n'est jamais retourné en Amérique Latine. Mais tout est encore possible. Depuis son ambitieux "Take The Crown" en 2012, il se peut que le chanteur décide de reconquérir ce public à l'avenir.

Popularité de Robbie en Australie et Asie du Sud-Est

Cette partie du monde est un cas particulier. Ces pays sont en général les dernier à bénéficier des différents singles et concerts de Robbie. Pour l'album "Sing When You're Winning", Les australiens ont du attendre un an avant de pouvoir profiter des mêmes concerts que les fans britanniques ! En revanche, la maison de disque compense ce retard en éditant un single au moment du passage de robbie en tournée dans leur pays. Ainsi, "Better Man" est sorti uniquement dans leur pays, alors que ce single était pressenti à l'origine pour sortir dans le monde entier. EMI Australie avait procédé de la même manière en 1999, pour le single "Win Some Lose Some" sorti uniquement dans leur pays.

Du coup, ce grand décalage entre le début de l'exploitaion de "Sing When You're Winning" en Aout 2000, et la tournée tardive en Novembre 2001 en Asie du Sud-Est et Australie, a crée un paradoxe : Robbie achevait la promo de cet album en Australie, alors qu'au même moment, il venait de lancer à Londres la promo pour le nouvel album "Swing When You're Winning" !

En 2006, alors que Robbie est au bord du burnout, avec une série de 60 dates données à travers le monde, il est contraint d'annuler les dates en Asie du Sud-Est. Les dates en Australie sont en revanche maintenue. Le chanteur y retourne à l'automne 2009, pour la promotion de son album Reality Killed The Video Star. De nouveau, en Février 2014, il revient à Sydney, pour promouvoir son album Swings Both Ways, et annoncer une nouvelle série de concerts pour Septembre 2014.

Pour résumer, même si l'Australie est souvent "servie en dernier", elle a toujours une place de choix dans la carrière du chanteur.

Popularité de Robbie au Japon

Robbie a tenté en 2003 de percer sur un nouveau territoire : le Japon. Jusqu'à maintenant, il avait quasiment ignoré le Japon. Plus maintenant : l'année 2003 marque le début d'une campagne marketing destinée aux japonais. Robbie et EMI ont recours à la même technique qu'aux USA : édition spéciale de l'album Escapology, promotion TV et Radio, Show-cases...

Partager cette page :