Le faux ami de Robbie Williams était un escroc

Tantôt ingénieur du son, tantôt super-gendarme du GIGN ou encore milliardaire persécuté par le fisc. Selon ses ex-compagnes, Mickaël Bertrand est un menteur invétéré.


Cet homme de 31 ans qui aime s'inventer des vies se double d'un escroc au culot incroyable. En 2006, il a endossé le rôle d'ingénieur acoustique du chanteur anglais Robbie Williams, à l'insu de ce dernier, et a proposé d'organiser un concert de la star au stade Bollaert, enceinte mythique des footballeurs du Racing Club de Lens (RCL). Une supercherie qui a entraîné plus de 140 000 Euros d'investissements. Le procès de l'usurpateur se tient aujourd'hui devant le tribunal correctionnel de Béthune (Pas-de-Calais) où il comparaîtra détenu.


Enfant maltraité et abandonné, Mickaël Bertrand est devenu, selon l'expert psychiatre qui l'a examiné, un "adulte manipulateur capable d'exploiter autrui comme s'il avait une revanche à prendre sur la vie". Ce personnage a notamment exercé son emprise sur les femmes. Quand il rencontre Isabelle, en Bretagne, Mickaël se présente comme ingénieur du son d'une célèbre maison de disques. Un statut loin de la réalité de ses petits métiers dans le monde de la musique. Mickaël séduit Isabelle, s'installe chez elle, vit à ses dépens et parvient à la faire quitter son emploi pour le suivre à Londres où il doit enregistrer un album pour le groupe REM. Une pure invention. Son pseudo-projet de fonder des studios au bord de la Tamise capote aussi, abusant un avocat anglais et des opérateurs anglais... Fin 2005, Mickaël achète sur Internet la société Libellule Flowers pour 533 Euros. Cette entreprise, qui n'est qu'une coquille vide, va lui permettre de tenter un gros coup dans le Pas-de-Calais.


En avril, Mickaël Bertrand démarche la filiale du RCL chargée de gérer le stade Bollaert dont elle souhaite diversifier l'utilisation. Il propose de faire venir Robbie Williams à Bollaert fin août pour un concert devant 45 000 spectateurs. Mickaël produit différents documents relatifs aux tournées du chanteur et, surtout, met en avant ses liens supposés avec la star. "Il s'est présenté comme un ami personnel de Robbie Williams", confirmeront la demi-douzaine de personnes employées par Libellule Flowers entre fin juin et début août, sans être déclarées ni payées. De son côté, la filiale du RCL engage des dépenses (prêts de bureaux, réalisation de plans de scènes, achat d'un nouveau gazon...) estimées à plus de 140 000 Euros. Plusieurs fournisseurs habituels du club de foot travaillent pour Mickaël Bertrand. Celui-ci finit par éveiller les soupçons en tentant de mettre en place la billetterie pour le fameux concert.


"Nous ne sommes pas la première victime de ce personnage" constate Me Riglaire, avocat du RCL, en se penchant sur le parcours du prévenu. Chez ce dernier, le psychiatre a relevé de "véritables tendances mythomaniaques qui le rendent, dans une certaine mesure, dangereux pour la société." L'affabulateur, qui a maintenu pendant l'instruction avoir vraiment voulu organiser un concert de Robbie Williams, est également poursuivi pour "escroquerie" et "violences" sur sa concubine.

Tags DU POST

Partagez cet article

Commentaires

Soyez le premier à commenter

Catégories

Se souvenir
Identifiant oublié?  Mot de passe oublié? Renvoyer le code d'activation

Voir Tous les Évènements