News

Toutes les dernières infos à ne pas rater
Sebastien
RWL
Affichages : 105

Vous l'aurez remarqué : mon site RWL a connu quelques déboires avec Facebook ces derniers mois. En effet, en Février dernier, le réseau social a dépublié ma page Facebook (créée en 2009, avec près de 5000 Followers) sans aucune raison. En Mars, après la création d'une 2ème page Facebook RWL, le réseau social a de nouveau dépublié ma nouvelle page, après seulement quelques semaines d'existence.

J'ai à chaque fois fait appel de la décision, mais Facebook n'a jamais répondu à mes demandes. Je n'ai pas non plus obtenu de raison exacte au sujet de ces suppressions. Il est possible que Facebook ait décidé de supprimer les pages qui ne sont pas associées à une entreprise. La fonction "Page" a souvent tendance à être associée uniquement à des sociétés. Mes pages étant des pages de "fans", cela rentrait sûrement en conflit avec la page officielle de Robbie, qui elle, est considérée comme une société. Mais encore une fois, ce n'est qu'une simple hypothèse, étant donné que Facebook n'a jamais répondu à mes questions.

Je me suis donc retrouvé face à un dilemne : comment faire vivre le site sur Facebook, sans courir le risque de voir de nouveau ma page supprimée ?

J'ai donc décidé d'avoir recours à une autre fonctionnalité de Facebook : la fonction "Groupe". La dimension "professionnelle" semble moins présente pour les groupes, et cela limite donc les risques de suppression que j'ai rencontrés avec la fonction "Page".

Je vous invite donc à rejoindre au plus vite le groupe RWL sur Facebook à cette page : 

https://www.facebook.com/groups/rwlfr/

Cette mésaventure m'a permis également de réfléchir à l'orientation que je souhaite donner au site historique, RWL.

Animer une page Facebook représente en effet à la fois des avantages et des inconvénients. Parmi les avantages, nous avons évidemment la facilité de pouvoir poster des news rapidement, le fait de faire vivre une communauté de fans, et enfin cela permet d'augmenter l'audience du site. Mais cela représente également quelques inconvénients : une page (ou un groupe) Facebook appartient à Facebook, et non à son créateur, ce qui limite ma liberté. De plus, même si l'audience du site s'accroit avec Facebook, cela a tendance également à canibaliser le site : les fans ont parfois tendance à se contenter de lire l'information sur Facebook, sans se rendre sur le site. Enfin, la facilité de poster des news est aussi un inconvénient : poster un très grand nombre de news sur la page (ou le groupe), affaiblit la qualité éditoriale du site à laquelle je tiens (je préfére privilégier la qualité à la quantité).

Malgré ces inconvénients, je souhaite continuer à faire vivre la communauté de fans que j'ai créée il y a bientôt 20 ans en 2001. D'abord grâce au Forum, puis grâce à Facebook, une communauté de fans francophones ou même étrangers ont pu se retrouver sur un lieu commun (certains fans se sont même mariés !), et je me devais donc de tout faire pour prolonger cette aventure.

Et parallèlement à la création de ce groupe RWL sur Facebook, j'attache une très grande  importance au site historique, RWL. La "maison" des fans francophones de Robbie, reste le site https://www.robbiewilliamslive.com sur lequel vous retrouvez depuis 20 ans les news, les photos, les vidéos, et toutes les informations liées au chanteur. Le site est également le 1er site de référence sur le chanteur, d'un point de vue international. Enfin, les pages Twitter, Instagram et YouTube de RWL sont toujours actives.

Alors si vous souhaitez retrouver les fans que vous connaissez, n'hésitez pas davantage, rejoignez le groupe Facebook :

https://www.facebook.com/groups/rwlfr/

Sébastien

Sebastien
The Christmas Present
Affichages : 119

Peut-être que l'année 2020 contiendra quand même une bonne nouvelle : lors de discussions avec les fans, Robbie a révélé récemment qu'une nouvelle édition de l'album The Christmas Present sortira fin 2020.

Le projet n'est pas encore fixé, mais Robbie envisage 2 possibilités : 

-soit sortir l'album tel qu'il est sorti en 2019, en lui ajoutant quelques titres inédits

-soit en retirant quelques titres de l'édition 2019 pour les remplacer par des titres inédits.

Il y a quelques mois, Robbie avait indiqué qu'il avait 7 titres inédits sur le thème de Noël.

Par ailleurs, la crise du Covid-19 a sans doute également bouleversé les plans du chanteur. A l'origine, il envisageait de sortir un best of fin 2020, suivi d'une tournée best of en 2021. Mais ce projet semble abandonné, certainement parce que l'avenir des concerts à court terme est encore trop incertain.

Il envisage désormais de sortir un nouvel album fin 2021 (qui serait donc le successeur de The Heavy Entertainement Show sorti en 2016), suivi d'une tournée en 2022. Mais évidemment, tout ce ceci dépendera de l'évolution de la crise sanitaire.

Sebastien
Artistes
Affichages : 140

Nous savions déjà que Robbie et Ronan Keating avaient enregistré un titre inédit ensemble.

Nous en savons désormais davantage sur ce duo inédit : il s'agit d'une chanson qui rend hommage à Stephen Gately, l'autre chanteur du groupe Boyzone, décédé en 2009 d'un oedème pulmonaire.

Le titre s'intitule "The Big Goodbye" et il sortira sur l'album "Twenty Twenty" de Ronan Keating, le 24 Juillet prochain (l'album devait à l'origine sortir en Mai, et a été repoussé à Juillet à cause de la crise sanitaire).

Mais surtout, on apprend également que le titre a été écrit par Robbie ! En effet, Ronan Keating a dévoilé cette information lors d'une interview réalisée pour la promo de son nouvel album. Il raconte : 

“C'était l'an dernier, lors du 10ème anniversaire de la mort de Stephen. Les mecs et moi, nous faisions un show TV à Londres. Robbie a vu le show, et il m'a envoyé un mail cette nuit-là. Il m'a dit :

'Hey, Ro, j'ai cette chanson que j'ai écrite, et je l'ai écrite la semaine où Stephen est mort. Et je suis debout dans ma cuisine, et je suis en larmes (...) Faisons quelque chose ensemble, et ce sera adorable.'

Et nous avons travaillé sur ce disque, et c'est une chanson très spéciale."

Sebastien
Videos Blog
Affichages : 235

Je vous propose de découvrir 4 titres inédits que Robbie a diffusé ces derniers jours. 
Les titres en gras concernent les chansons dont Robbie a confirmé le nom. Pour les autres titres, nous n'avons aucune certitude sur le nom exact de la chanson :

- Awake

- Give Me Everything

- Please Forgive Me

- Te Quiero

 

J'en profite pour vous proposer un RECAP des titres inédits que Robbie a diffusé depuis Mars. Si on compte les 4 nouveaux titres, Robbie a diffusé en tout au moins 23 titres ! Mais cette liste n'est peut-être pas exhaustive ! Voici les titres que nous connaissions déjà :

 

- Paranoïd 

- Comment Section 

- Titre inconnu 

- Turn It On 

- Titre inconnu 

- Titre inconnu (Titre pour Coco) 

- Titre inconnu 

Sisters 

- High Off You 

- Hey DJ05:39

- The Most Beautiful Thing I Ever Seen (écrit par Flynn Francis)

- Is There Enough For Rock 'n Roll ?

Self Defense (écrit par Flynn Francis et Tim Metcalfe)

- Wonderful Things That You Do

- Working Class Jesus

- Just Watch Me

Blue World

- Drag Me Down

- Come On Eileen

Sebastien
Videos Blog
Affichages : 828

Le 16 Juin 2020, Robbie a de nouveau diffusé des titres inédits. Cette fois, il a diffusé pas moins de 7 titres.

On connaît le titre de seulement 3 titres : Paranoïd, Comment Section, et Turn It On. Le 6ème titre est dédicacé à Coco.

 

Voici les titres diffusés :

1.Paranoïd - 00:00

2.Comment Section - 04:20

3.Titre inconnu - 07:24

4.Turn It On - 09:59

5.Titre inconnu - 11:44

6.Titre inconnu - (Titre pour Coco) - 14:15

7.Titre inconnu - 18:33

Sebastien
Videos Blog
Affichages : 241

Robbie a accordé récemment une interview à la journalise Anna Brees. Voici ci-dessus en vidéo, la 1ère partie de cette interview.

Anna Brees décrit l'interview comme ceci : 

La mégastar de la musique Robbie Williams donne cette interview exclusive à Anna Brees, dans l'une des plus sincères, perspicaces et courageuses de sa carrière.
Parler de la confusion et du désespoir qu'il ressent en regardant du contenu en ligne. Mais aussi le potentiel d'illumination, de conscience et de prise de conscience pour ceux qui gardent un esprit ouvert essayant de trouver la vérité. Il se décrit comme un spectateur intéressé, et croit que les informations changent chaque jour, mais il reste curieux d'explorer les prétendues théories du complot concernant les abus sexuels sur les enfants par des politiciens puissants et des célébrités de haut niveau. Il exprime sa préoccupation que les journalistes traditionnels des médias grand public appellent les histoires à réfuter les théories du complot sans faire de recherches adéquates.
Il estime que l'industrie de la musique a été ciblée et que les allégations ne disparaîtront que si elles sont traitées.
Il discute des accusations directes portées contre lui à propos du symbolisme satanique dans son travail et des abus sexuels envers les enfants dans l'industrie de la musique.

Sebastien
Caritatif
Affichages : 239

Comme vous le savez, l'édition 2020 du Soccer Aid n'a pas eu lieu cette année, en raison du COVID-19. L'association Soccer Aid n'a pas baissé les bras pour autant, et ils ont décidé d'organiser un Soccer Aid très spécial, en collaboration avec le célèbre jeu vidéo FIFA 2020 !

Et évidemment, Robbie sera de la partie ! Grand fan de Fifa depuis 20 ans (on se souvient tous de sa chanson It's Only Us pour FIFA 2000), Robbie participera à une session Soccer Aid / FIFA 2020 ce Samedi 27 Juin ! La session sera diffusée en direct sur le site suivant : https://www.twitch.tv/easportsfifa

Cela commencera à 18H (heure de Paris), et le match de Robbie aura lieu à 22H25. Le chanteur devra affronter... Usain Bolt, rien que ça !

Voici le planning de la soirée : 

18H20 : Tekkz v Ollelito

8H55 : Liam Payne v James McAvoy 

19H30 : Jeremy Lynch v Billy Lingrove 

20H05 : Liv Cooke v Elz the Witch 

20H40 : Sir Mo Farah v Iain Stirling 

21H15 : Olly Murs v Roman Kemp 

21H50 : TBC v TBC 

22H25 : Robbie Williams v Usain Bolt

Sebastien
Videos Blog
Affichages : 207

Le 10 Juin, Robbie a diffusé 4 titres inédits. Le 2ème, High Off You, avait déjà été diffusé ces dernières semaines. Le 1er, "Sisters" n'est pas forcément le titre de la chanson. C'est uniquement un moyen de donner un nom à ce titre inconnu :

1. Sisters - 00:21

2. High Off You - 02:52

3. Hey DJ - 05:39

4. Comment Section - 08:53

Seul le titre "Comment Section" a été confirmé par Robbie. Pour les 3 autres chansons, nous n'avons pas de certitude sur le nom exact de la chanson.

Vous pouvez découvrir les 4 titres dans la vidéo ci-dessus.

Merci à Chris pour la vidéo.

Sebastien
Videos Blog
Affichages : 230

 Blue World est un titre inédit que Robbie a diffusé récemment durant les "Lives Instagram" qui ont eu lieu ces dernières semaines. 

Evidemment, étant donné que le titre n'est pas encore disponible officiellement (en CD ou streaming), nous n'avons pas encore les paroles du titre.

Mais je vous propose une ébauche de ces paroles, ci-dessous. Vous pouvez ré-écouter la chanson en visionnant la vidéo de cette news. Si vous estimez qu'il y a des erreurs, n'hésitez pas à me le signaler. 

Blue World

Blue world and last control
A new world, a final curtain call
Look out, we will come together
Just when we reach the end
In requiem

You know how much it hurts
And feel how you've lost your words
I don't believe it will hold the hands
We may be die with making plans
I know a bliding sky
Watching my mothers die
It seems forever wasn't long enough
And we made wants be love

We moment every masters (??)
This fragile blue world with a
Cool sunlight bird in our eyes

('You say')
I don't know if I can love you for the rest of your life
But I love you for the rest of mine
We laps around your silent hearts

A blue blood on her
Barded wire
The weather Underground is catching fire now
And when you hear that sound

You know I love your world
And feel how much it hurts
You may believe that you may holding hands
We may be die with making plans
Below a bliding sky
Watching my mothers die
It seems forever wasn't long enough
And we made wants be love

I can't stand the fequency here
On my name and I'll appear
I'm traveling at the speed of light
With nothing matters but the life that feeds your eyes

All this together
All this together
All this together
All this together
All this together
I know the secrets about (you ?)

You know I love your world
And feel how much it hurts
You may believe that you may holding hands
We may be die with making plans
Below a bliding sky
Watching my mothers die
It seems forever wasn't long enough
And we made wants be love

You know I love your world
And feel how much it hurts
You may believe that you may holding hands
We may be die with making plans
Below a bliding sky
Watching my mothers die
It seems forever wasn't long enough
And we made wants be love

Sebastien
Live
Affichages : 218

La station de radio, Heart Radio l'a annoncé hier : ils organisent un concert avec Robbie prochainement au Royaume-Uni. Ce sera le 1er concert post-confinement. Un concours (réservé aux anglais) a d'ailleurs été organisé par la station de radio. Le gagnant remportera une place de concert, mais également la chance de rencontrer Robbie !

On ignore encore la date exacte de ce concert. 

Robbie est intervenu en visio sur Heart Radio pour annoncer le concert. La vidéo est visible ici

 

Sebastien
Presse
Affichages : 507

Une interview inédite du chanteur a été publiée dans le numéro du mois de juin du magazine Men's Health Australia.  

Cette interview, accompagnée de photos inédite, a été réalisée à Melbourne, juste avant le début de la crise sanitaire, qui a poussé le chanteur a annuler toute sa promo prévue en Australie.

Dans cette interview, Robbie y parle de sport, de régime, et il explique ses relations avec la nourriture.

Voici une traduction de cette interview : 

ROBBIE WILLIAMS est assis seul dans une suite d'hôtel tentaculaire à Crown Towers, près de 40 étages au-dessus de la ligne d'horizon de Melbourne. "C'est comme si Scrooge McDuck dans les années 80 avait sa propre suite d'hôtel", explique Williams, admirant la vue imprenable et la taille de la télévision vierge qui reflète sa silhouette. Il est 8h30 un jeudi soir. Une assiette de sushi à moitié mangée se trouve devant lui, à côté d'un plateau géant d'oranges.

Williams a deux jours pour annuler un concert et s'isoler à cause de COVID-19. Tout comme le reste d'entre nous, il fera de son mieux pour se protéger et protéger ses proches d'une menace invisible et aveugle. C'est un territoire inconnu pour tout le monde, mais c'est peut-être une expérience particulièrement nouvelle pour Williams, un homme plus habitué à lutter avec une formidable collection de démons internes - dépression, anxiété, alcoolisme, drogues, dysmorphie corporelle, dépendance sexuelle et agoraphobie - qui l'ont hanté tout au long de sa carrière emblématique de 30 ans. «Je suis accro à tout ce qui change la façon dont je me sens», dit-il clairement. "Vous savez, je n'ai pas bu depuis 20 ans. Je n'ai pas pris de cocaïne depuis très, très longtemps. Mais je vais toujours dériver vers l'auto-sabotage. Il y a un Nord magnétique. Et dans ce Nord magnétique, ce n'est que de l'autodestruction. »

Et pourtant, il est là, toujours aussi irrépressible et irrévérencieux. L'un des artistes solo britanniques les plus célèbress de tous les temps avec 12 albums n°1 et plus de 75 millions de disques vendus dans le monde, Williams a battu ou négocié une trêve avec la plupart de ses vices. La seule exception et, en fait, la plus difficile à combattre, est la nourriture. Mais avec l'aide de WW (anciennement Weight Watchers), il est également en bonne voie. «Je dois probablement vivre une vie que les autres trouveront extrême», dit-il, parlant lentement et délibérément. «Mais pas extrême dans le mauvais sens. «D'accord. A, B et C me font me sentir vraiment coupable et plein de honte. Je ne veux pas sortir parce que je ne suis pas à mon top et je ne veux pas que les gens me voient. Alors, que vais-je faire pour éviter de me sentir comme ça? "Je prends soin de moi."

2020 06 08 better man 3

Cette version de Williams avec comptage de points et comptage de pas est une sorte de révélation. Il a gravi 13 000 marches aujourd'hui en jouant 18 trous de golf, me dit-il fièrement. Au début, il ése demandait pourquoi c'était 2000 de moins que la veille avant de décider que cela devait être le reflet de sa performance. «J'ai réalisé que j'ai frappé plus droit aujourd'hui», dit-il en riant.

C'est ce qui arrive aux popstars s'ils vieillissent. Si vous parvenez à survivre au creux de la super renommée et à sa ligne de choeurs de saboteurs potentiels - décadence, débauche, abnégation et destruction - vous allez être transformé. Parce que Dieu sait, que lorsque vous avez grimpé aussi haut et coulé aussi bas que Williams, si vous arrivez de l'autre côté, vous ne pouvez pas vous empêcher d'être un homme meilleur.

MH: Vous êtes dans la meilleure forme de votre vie. Pouvez-vous nous expliquer comment vous y êtes arrivé?

RW: Eh bien, c'est un processus d'élimination. Malheureusement, il s’agit également d’un progrès, et non d’une perfection. Les progrès se sont faits millimètre par millimètre. Et puis, il s’agit de trois pas en avant, de cinq pas en arrière pour trouver une sorte d’équilibre. Je suis naturellement enclin à faire des choses extrêmes qui ne fonctionnent pas à mon avantage. Vous savez, amincir les pilules, restreindre ce que vous mangez, tout cela. Tout ce que vous pouvez imaginer, à part vous éduquer correctement.

J'ai sorti 13 albums. Au début, c'est comme ça que ça se passait pour moi. Je commençais un album, faisais de la promo et je n’avais rien mangé. Donc je suis mince. Et au moment où Noël arrive et je suis à trois mois de promo, je suis gros. Ensuite, je passais les six prochains mois à essayer de perdre le poids que j'ai gagné au cours des trois mois précédents, à des degrés divers de réussite et d'échec. J'en ai juste marre du cycle de la torture mentale, de la honte et de la culpabilité.

Mais j'ai 46 ans et j'ai traversé l'horizon. Je pensais qu'en tant que jeune de 21 ans avec une très faible estime de soi, une énorme dépression, aucune estime de soi, je traversais l'horizon et quand j'y arrivais, tout était réparé. Je me rends compte que la nourriture est la dernière chose que je dois conquérir pour me sentir réellement entièr et satisfait. J'aurais souhaité avoir atteint cet endroit il y a 15 ans, mais je ne l'ai pas fait. Mais maintenant, je suis là. Aujourd'hui a été une journée très réussie avec ce que j'ai mangé et j'espère que demain sera également une journée très réussie.

MH: La façon dont vous parlez de la nourriture - jour après jour et cycles vicieux - il semble que vous pourriez parler de n'importe quel nombre de substances. Souhaitez-vous le regrouper avec les autres choses avec lesquelles vous avez lutté?

RW: Oh, absolument. Je suis accro. Mais en tant qu'homme de 46 ans avec quatre enfants et une merveilleuse épouse, j'ai maintenant un objectif de précision laser. Papa va travailler. Papa doit être la meilleure version de lui-même. Le mari de ma femme doit être aimant et attentionné et non grincheux et misérable, au mieux de ses capacités.

Il y avait une personne que j'ai toujours pensé que je pouvais être, mais elle était camouflée et embourbée sous tellement de merde qu'il devenait impossible d'être cette personne. En fait, la personne que j'ai toujours pensé que je pouvais être, je deviens cette personne enfin. Mais putain. Ça a pris son temps. Mais c'est ici maintenant et c'est une bénédiction et c'est beau. C'est juste une honte que dans mon apogée et dans mes pompes, j'étais juste complètement et complètement dévasté par la dépression et la misère.

2020 06 08 better man 4

MH: Diriez-vous qu'être au dessus de la nourriture comme vice, cela vous aide à tous les niveaux? La nourriture est-elle à l'origine de tout pour vous?

RW: Eh bien, c'est quand vous vous débarrassez de tout le reste. Il devient le dernier obstacle à surmonter. C’est une constante. Parce que si vous avez arrêté de prendre de la coke, vous ne voyez pas de coke. Je ne le cherche pas, donc je ne le vois pas. Ce n'est pas autour de moi. Si je ne veux pas boire, je n'ai pas à boire. Je n'ai pas besoin d'aller au pub. Je n'ai pas besoin d'aller au club. Et ça va. Cela me convient. Mais avec de la nourriture, il faut la manger. Donc, vous êtes constamment enclenché d'une manière ou d'une autre avec une forme d'auto-abus que vous devez consommer pour être en vie. Donc c'est différent. C'est différent de la dépendance au sexe, de la dépendance à la coke et à l'alcool, car vous n'avez pas besoin de ces choses.

MH: Je n'y avais pas pensé comme ça.

RW: Eh bien, je suis comme un paquet de Pringles, je le suis. Une fois que j'ai sauté, je ne peux plus m'arrêter.

MH: Pour quelqu'un avec ce genre de personnalité addictive, quelle est la peur de la mortalité et ce cliché de rock star d'hommes qui en sont morts ?

RW: Cela se présente comme une pensée de temps en temps, mais je réponds: «À quoi ça sert?» À quoi ça sert de se laisser aller à cette pensée?».

MH: Eh bien, vous avez dit dans le passé que l'obésité est votre plus grande peur. Est-ce toujours le cas?

RW: Oui, je suppose que oui. Mais vous dites cela et les gens diront alors: "Eh bien, vous avez quatre enfants. N'êtes-vous pas inquiet pour leur bien-être? "C'est une autre de ces pensées que je n'ai pas. Je me dis: "Mes enfants sont super géniaux aujourd'hui". Je suis sûr qu'il y a de plus grandes peurs, mais celle qui me touche toute la journée, tous les jours, c'est la nourriture.

MH: C'est évidemment amplifié pour vous, parce que vous êtes aux yeux du public. Vous voir devant la caméra doit tout intensifier?

RW: J'ai été maltraité et vilipendé. À une époque des années 90 où l'intimidation était acceptable, beaucoup d'intimidation m'est arrivée. J'étais déjà incroyablement sensible. Ces choses vont dans l'ordinateur et elles me font mal fonctionner et me rendent malheureux et me rendent triste. Parce que mon image de moi-même n'était pas si bonne que ça, sans les gros titres "Blobby Robbie" que j'ai reçus.

MH: Avez-vous eu des problèmes avec une mauvaise image corporelle derrière l'agoraphobie que vous avez connue au milieu des années 2010?

RW: En 2006, l’intense coup de projecteur sur moi a probablement été partagé par quatre ou cinq autres personnes qui étaient, comme on dit, les «Box office pour tabloids». La vie était insupportable et ingérable. Je pense que j'aurais souffert de dépression de toute façon, mais cela n'a certainement pas aidé. Ces jours-ci, si j'arrive sur les paparazzis, c'est parce qu'ils vont quelque part voir quelqu'un d'autre et ils me prennent en photo par hasard. Mais à l'époque, j'étais suivi 24 heures sur 24 et il y avait environ six voitures pleines de gars. Il est difficile pour les gens d'imaginer à quoi cela ressemble, mais je peux vous dire que peu de gens en sortent vivants ou se sentent entiers. Vous êtes quotidiennement maltraité par des sociopathes sans empathie. Si un policier poursuit quelqu'un sur 500 miles, même si vous êtes le conducteur le plus sûr de la planète, vous allez prendre une balle à un moment donné. C’est comme si personne ne me suivait pour enregistrer et écrire les meilleurs morceaux de ma vie. Il y avait de la maltraitance, de l'intimidation, de la diffamation, de l'écaillage et de la violence envers mon estime de soi. Ce fut une période horrible, horrible. Je ne pense pas qu'il y ait quelqu'un sur la planète qui ne devienne pas fou quand cela se produit. Je pense que personne ne le gère bien, car c'est inhumain.

MH: Voyons où vous en êtes maintenant. Pourquoi diriez-vous que quelque chose comme WW fonctionne pour vous? Avez-vous besoin d'un modèle en matière de nourriture?

RW: Tu sais quoi? Ce qui s'est passé, c'est que je fumais parce que j'avais fait ce régime extrême. Et parce que c'était si extrême, j'avais besoin de quelque chose pour calmer mes émotions parce que mon corps mourait de faim. J'ai donc recommencé à fumer. Ma femme m'a dit: "Le 1er janvier, tu dois arrêter de fumer". J'ai pensé: "Ouais, c'est une bonne idée", parce que je ne veux pas mourir comme ça. Puis après décembre, elle a dit: «C'est le 1er janvier». J'ai fait rage à l'intérieur. C’était comme «tu ne peux pas me contrôler». Mais j’ai pensé: «Eh bien, c’est pour le bien. Je dois juste recadrer cela ». Je me suis dit: «Je vais arrêter de fumer et je vais perdre du poids et je vais vraiment me mettre en forme». Et puis le lendemain, le téléphone a sonné et c'était WW. Ils ont dit: «Nous voulons vous payer pour être vraiment en bonne santé, arrêter de fumer et être vraiment en forme». J'étais comme, "Le putain d'univers m'a parlé". J’ai répondu: «Oui, univers. Je vous remercie'.

J'ai commencé à faire de la boxe, mais je mangeais toujours. J'étais une personne de la WW, par son nom. Je pensais que la boxe allait faire l'affaire et elle l'a fait. Je me sentais en meilleure santé, mais je mangeais toujours la même chose. Et puis en avril de la même année, je me disais: «Vous savez quoi? Je vais essayer cette chose. » Je pense que les objectifs qu'ils vous donnent sont très réalisables. Je ne me suis pas privé de quoi que ce soit sur le plan alimentaire depuis un an maintenant.

Une fois que vous avez appris comment fonctionne le système de points, vous ne pouvez pas les désapprendre. Donc, quand j'avais cette frénésie de chocolat gigantesque qui se produisait toujours le week-end, j'allais regarder le système de points et découvrir combien de dégâts j'avais fait. Je ne peux plus me faire ça. C’est comme une fois que vous vous rendez à une réunion des Alcooliques Anonymes, vous savez que chaque verre que vous avez est lié au fait que vous avez un problème. Je suppose qu'avec WW, c'est une chose similaire. Une fois que vous avez appris le système des points, vous ne pouvez pas les désapprendre.

2020 06 08 better man 5

MH: Alors, qu'est-ce qui vous plaît dans la boxe?

RW: J'aime sortir mon agressivité. J'aime apprendre la technique. J'aime aussi beaucoup le fait que je puisse lancer un coup de poing vraiment très dur. Je pense que pour une raison quelconque, il est important pour un homme de savoir que vous pouvez vous protéger. Vous savez, que vous êtes capable de lancer ceci à gauche et à droite et que celui que vous allez frapper sera affecté par cela. J'aime aussi les niveaux de sérotonine qui augmentent. C’est amusant de lancer des coups de poing. Parce que mes copains et moi allons mettre du rembourrage et nous allons y aller. On va se frapper. C'est très amusant. Je ne peux pas monter sur ce tapis roulant - c'est tellement ennuyeux. Je n'ai pas pris la peine de faire du vélo et de faire la même chose pendant 45 minutes. Avec la boxe, il y a tellement plus de discipline et différentes choses que vous pouvez faire. Une heure s'écoule sans que vous ne vous en rendiez compte.

MH: Donc, vous pourriez certainement battre Liam (Gallagher), alors?

RW: Je le détruirais absolument. Absolument. C’est pourquoi il ne me combattra pas, car il sait que je vais le détruire.

MH: Qu'est-ce qu'une session typique implique?

RW: Nous allons commencer par un peu de jogging, puis il y aura des stations. 

MH: Beaucoup de personnalités sont addictives au golf, peut-être parce que c'est un jeu que vous ne pouvez pas conquérir. Qu'est-ce que vous aimez à ce sujet?

RW: J'aime le fait que cela me donne un but. J'aime le fait que pendant trois heures et demie à quatre heures et demie, je ne pense qu'à frapper cette petite balle blanche. Si je ne pense qu'à frapper cette petite boule blanche, je ne pense pas à moi. Je peux passer beaucoup de temps, trop de temps à penser à moi. J'aime le fait que c'est incroyablement difficile et incroyablement frustrant et que vous ne le terminerez jamais. Mais le voyage pour arriver à une meilleure version de vous-même en jouant à ce jeu est, pour moi, compulsif et addictif et joyeux et déchirant, tout en même temps.

MH: Avez-vous déjà fait de la musculation? Ou craignez-vous que cela conduise à une toute autre sorte d'obsession pour vous?

RW: Mettez «les muscles de Robbie Williams» dans votre ordinateur et regardez les images. Il y a une photo de moi avec une paire de jeans dans le vestiaire avec des bras de la taille d'une blague. J'ai ressemblé à un portier pendant un petit moment.

MH: Et comment avez-vous trouvé cela?

RW: Écoutez, ma logique était que parce que je travaille avec un cadre naturellement plus grand, au lieu d'essayer d'être Jim Morrison, pourquoi ne pas essayer d'être The Rock? Parce que c'est ce que je fais. Donc, j'avais ces séances d'entraînement extrêmement longues où je m'entraînais pendant environ deux heures et demie à trois heures. Mais ensuite, je mangeais des ménestrels pendant trois heures aussi. Donc, parce que je brûlerais tellement de calories, je voudrais me reconstituer. Mais je ne me réapprovisionnais pas avec les bonnes choses. Donc, finalement, les séances d'entraînement sont devenues si extrêmes que je ne pouvais pas rester avec moi-même. Donc, j'ai arrêté de m'entraîner et j'ai juste pris le chocolat à la place.

MH: Tout au long de votre carrière, vous avez été très ouvert sur votre santé mentale, bien avant que de nombreuses autres célébrités ne commencent à parler de leurs problèmes. D'où vient cette vulnérabilité et pourquoi est-il important pour vous d'être aussi ouvert?

RW: Je ne sais pas. J'ai juste une contrainte d'exposer mon dialogue intérieur. Je ne contrôle pas ça. Ce n'était pas prévu et ce n'est jamais planifié au jour le jour. Je sais juste que je dois le faire. C’est un sentiment en moi où je dois dire aux gens ce qui se passe. Je sais que la plupart du temps, cela peut être brutalement franc, mais je n'ai aucun contrôle sur ma propre contrainte de dire aux gens ce que je ressens.

MH: Vos publicistes doivent l'adorer.

RW: Eh bien, cela a fonctionné en ma faveur, car je pense que tout le monde dans mon métier travaille à tout ce qui concerne leur voix, leur capacité d'écriture de chansons et leur image. Mais personne ne se soucie de sa personnalité, tu vois? Si vous regardez les graphiques, il y a quelques personnes qui se distinguent par leur personnalité, mais pas beaucoup.

MH: Vous avez dit que vous n'avez commencé à apprécier la pop star que vous êtes, et à vous produire en direct qu'il n'y a que trois ou quatre ans. Qu'est ce qui a changé?

RW: Les enfants. Je faisais le tour des chambres d'hôtel et je montais dans des avions, j'étais malheureux et je me disais: "Mais qu'est-ce que c'est que ça?" "Quel est l'intérêt de tout ça? "Parce que c'était l'objectif que je regardais. Et puis, quand les enfants sont arrivés, je me suis dit: «Oh. Objectif. Papa va travailler ». Donc, j'ai un travail formidable et c'est un travail. Alors qu'avant, ce n'était pas le cas. Ce n'était ni une vocation ni un travail. C'était juste quelque chose qui m'arrivait, qui se passait à l'extérieur de mon être et pas à moi. Maintenant, j'ai quatre enfants. J'ai une femme. Et j'ai la capacité de leur donner une vie au-delà de mes rêves les plus fous. J'aime pouvoir faire ce que je fais dans la vie et leur donner ce que je peux leur donner. Et dans le processus, je suis devenu une meilleure popstar. Je suis devenu une meilleure personne, mari, ami.

Donc, à cause des enfants, j'ai maintenant cette montagne de buts sous moi qui me propulse en avant. Je veux maintenant aller vers elle, au lieu de vouloir la fuir, la minimiser, la gâcher et être nihiliste. Je suis vraiment déçu de ne pas avoir fait ça pour moi beaucoup plus tôt, mais vous ne pouviez savoir que ce que vous saviez à l'époque. Il s'agit de putain de temps, pour être honnête avec vous.

Sebastien
Presse
Affichages : 393

Le 10 Mars 1997, le photographe Harry Borden a pris plusieurs photos de Robbie, pour le magazine Select. Il raconte l'histoire de ce shooting :

Au début de 1997, Robbie Williams était à une étape difficile de sa carrière, et il n'était pas facile de prédire ce qui allait se passer ensuite. Agé de 23 ans, il avait quitté le groupe Take That l'année précédente mais n'avait pas encore sorti son premier album solo. Quand j'ai été mandaté par le magazine de musique Select pour le photographier en mars 1997, il était assez joufflu et semblait un peu perdu.

Le magazine avait réservé un studio à Clerkenwell, au centre de Londres, et voulait que je fasse des portraits pour aller avec une interview de la journaliste Caitlin Moran. Mais Robbie n'était pas dans le meilleur état d'esprit pour le tournage. Je me souviens clairement que j'avais eu peu ou pas de conversation avec lui.

Ses problèmes d’abus de drogues à ce moment sont bien connus et il quittait périodiquement la pièce, revenait dans un état excité et montait la stéréo du studio à un volume désagréablement fort. Il portait un incroyable costume rayé, et je l'ai photographié en train de sauter comme un maniaque.

Ce n'était pas du tout un type de tournage intime; c'était juste un peu fou. À un moment donné, il a grimpé une échelle dans le studio. Ses assitants le regardaient et se tordaient les mains avec anxiété.

Cependant, même dans cet état imprévisible et ébouriffé, il était très charismatique et beau. Il avait des yeux incroyables et était super à photographier. Tous ceux qui l'ont photographié auront une photo de Robbie dans leur portfolio juste parce qu'il donne de bonnes photos.

Mis à part les portraits en studio, j'avais d'autres plans pour le tournage. Je suis un grand fan des célèbres photographies de Dennis Stock de l'acteur James Dean à Times Square, et je voulais essayer quelque chose de similaire. J'ai aimé l'idée de photographier quelqu'un de charismatique dans un cadre anonyme, j'ai donc proposé de sortir.

Le management de Robbie était très inquiet qu’il soit assailli, mais j’ai essayé de les persuader que c’était une bonne idée. J'ai dit que nous traverserions Clerkenwell jusqu'à la station de métro Farringdon, où je prendrais des photos de lui dans le hall, peut-être en lisant un journal. Ils ont accepté à contrecœur, bien que je ne leur ai pas dit mon vrai plan - le photographier dans une rame de métro de Londres !

Alors que Robbie et moi traversions la gare avec un entourage derrière nous, je lui ai dit ce que j'avais l'intention de faire et il a accepté. Alors, quand un train est entré dans le quai, lui et moi avons sauté juste au moment où les portes étaient sur le point de se fermer. Tout le monde, y compris ses relations publiques et mon assistant, se sont retrouvés abandonnés sur le quai !

Robbie et moi avons fait un arrêt dans le train jusqu'à la gare de King’s Cross. J'avais mon Fujifilm GW670 (un appareil photo télémétrique 6x7 avec un objectif de 90 mm), du film Kodak Tri-X et un trépied. J'ai fait environ 10 images. Personne dans le train ne nous a rien dit ou à peine levé les yeux. Nous sommes descendus à King’s Cross et avons repris le train pour Farringdon.

Si je voulais tourner quelque chose comme ça aujourd'hui, je devrais probablement obtenir une autorisation officielle ou le configurer avec beaucoup d'extras. Mais nous nous en sommes sortis alors parce que nous l'avons fait si rapidement.  Si vous demandez: «Est-ce correct de prendre la photo?», vous donnez simplement aux gens la possibilité de s’opposer. Ici, nous avons osé et je pense que l'énergie et la spontanéité sont tissées dans le tissu de l'image.

Plus tard cette année-là, Robbie a sorti son premier album solo, Life thru a Lens, et soudain, il était une plus grande star que jamais. Lorsque je l'ai photographié de nouveau, en 2005, il avait produit cinq albums à succès et signé un contrat record de 80 millions de livres avec sa maison de disques. Il était devenu l'un des artistes d'enregistrement les plus vendus au monde.

Le tournage, qui a eu lieu dans le luxueux Four Seasons Hotel George V à Paris, a été très contrôlé. On m'a dit de le photographier juste en train de traîner dans l'hôtel, sans lui donner de directions. Il ne voulait pas regarder la caméra.

Plus tard, je l'ai photographié sur scène. C'est un artiste phénoménal et ce fut un concert incroyable. J'ai rencontré ses parents et amis dans le bus touristique. Ils étaient très sympathiques et bavards, mais Robbie était dans son propre monde. Les deux fois où je l'ai rencontré, il semblait une énigme complète. Il était impossible de dépasser le personnage qu'il avait créé et de voir le vrai Robbie.

La meilleure photo que j'ai prise de lui est la prise de vue dans le métro. Elle a été sélectionnée pour l'exposition John Kobal Photographic Portrait Award 1997. Ce n'est peut-être pas l'un de mes favoris de tous les temps, mais c'était exactement la photo que je voulais. Aujourd'hui encore, 20 ans plus tard, je peux y jeter un œil et me réjouir d'avoir réussi à concrétiser mon idée.

 Découvrez les photos du shooting ci-dessous :

Lire la suite : Inédit : Robbie shooté par Harry Borden, dans le métro !
Sebastien
Videos Blog
Affichages : 403

Il est temps de faire un RECAP des sessions Corona-Oke organisées par Robbie !

Du 17 Mars au 15 Mai (dates qui correspondent quasiment au confinement en France qui s'est déroulé du 17 Mars au 10 Mai), Robbie a organisé pas moins de 46 sessions "Corona-Oke" (compression de Coronavirus et de Karaoke), soit presque 1 session par jour !

Durant ces 46 sessions, Robbie a diffusé (et souvent chanté par dessus) des chansons sur son Mac (qu'il ne quitte plus depuis de très nombreuses années). Ces chansons étaient aussi bien des titres de son propre répertoire, que des titres appartenant à d'autres artistes.

Mais Robbie en a profité également pour dévoiler certains titres inédits ! Certains sont très anciens, alors que d'autres ont été enregistrés ces dernières semaines (parfois quelques jours seulement avant de les dévoiler durant ces sessions Corona-Oke.

Pas évident alors pours les fans de pouvoir suivre, et ce pour plusieurs raisons. Tout d'abord, les sessions n'avaient pas forcément lieu à la même heure (en général, il les organisait plutôt le soir, mais à des heures variables). Ensuite, pas évident non plus pour nous, d'assister tous les jours à chaque nouvelle session quotidienne). Enfin, concernant les titres inédits, Robbie n'a presque jamais donné le noms de ces chansons, et presque aucune n'a été diffusée en entier.

Veuillez noter également qu'il s'agit sûrement de démos, et non de titres finalisés. Evidemment, on ignore si ces titres sortiront vraiment sur un album un jour, et aujourdhui d'ailleurs, aucun album n'est réellement prévu (en raison de la crise sanitaire actuelle).

Je vous propose donc ci-dessous un récapitulatif des titres inédits diffusés par Robbie durant le confinement. J'en profite pour remercier mon correspondant argentin Rob, ainsi que mon correspondant allemand Chris, qui m'ont aidé à recenser les différentes chansons.

Comme expliqué plus haut, Robbie n'a presque jamais donné le titre des chansons, et on ne peut donc que leur donner des titres provisoires.

Les voici ci-dessous. Cliquez sur les liens pour les découvrir en vidéo. Seuls les titres en gras sont des noms de chansons confirmées. Le chanteur a diffusé au moins 10 titres inédits durant ces sessions :

-The Most Beautiful Thing I Ever Seen (écrit par Flynn Francis)

-Is There Enough For Rock 'n Roll ?

-Self Defense (écrit par Flynn Francis et Tim Metcalfe)

-High Of You

-Wonderful Things That You Do

-Working Class Jesus

-Just Watch Me

-Blue World

-Drag Me Down

-Come On Eileen

 

Robbie aurait précisé qu'il a récemment écrit / enregistré 24 tiitres environ. Il a parlé également de son désir de sortir un album aux sonorités Disco, car c'est un style qu'il a beaucoup exploré ces dernières semaines. Pour l'instant, les sessions Corona-Oke sont terminées, mais de temps en temps, Robbie refait quelques apparitions sur Instagram pour parler avec ses fans.

 

Sebastien
Videos Blog
Affichages : 329

Le 11 Mai, Robbie a diffusé 5 titres inédits. Comme la plupart du temps, Robbie ne précise pas le nom des chansons qu'il diffuse. On ne peut donc tenter de deviner le titre de celles-ci, en écoutant le refrain. 

Parmi les 5 titres diffusés, seul le titre de la première chanson est confirmé : "Self Defense"

Voici les 5 titres diffusés le 11 Mai, avec le timing (voir vidéo ci-dessus) : 

00:00 - Self Defense

01:30 - High Of You (le nom exact du titre n'est pas confirmé)

03:00 - Wonderful Things That You Do (titre au style Swing - le nom exact du titre n'est pas confirmé)

04:26 - Working Class Jesus (le nom exact du titre n'est pas confirmé)

06:26 - Just Watch Me (le nom exact du titre n'est pas confirmé)

Mon compte

Agenda

Voir Tous les Évènements

Dernières Vidéos

Dernières Photos